L'ANALOGIQUE

1877
1893
1896
1934
Cylindre de celluloid
le phonographe, la machine parlante inventée par Edison en 1877, mère de toutes
les évolutions dans le domaine de la reproduction sonore, permet une brève gravure
en profondeur (verticale) sur une feuille de papier d’argent posée sur un cylindre. Dans
les années 1881–1886, Chichester A. Bell et Charles Sumner Tainter remplacent la feuille
de papier d’argent par un cylindre en carton recouvert de cire. Ce sera de nouveau
Edison, en 1888, qui proposera une version «définitive» du phonographe en dotant sa
création d’un moteur électrique et en produisant des cylindres en gomme-laque.

 
Cylindre Lioret

Henri Lioret (1848–1938), horloger de formation,
réalise en 1893 un cylindre en celluloïd (un matériau très homogène et très dur, facile à modeler, très résistant, pratiquement incassable et, surtout, pas facilement
influençable par les variations atmosphériques) fixé sur
une armature en laiton.
Les phonographes brevetés par Lioret, appelés lioretgraph, fonctionnaient grâce à une mécanique d’horlogerie et furent utilisés soit à des fins privées, soit pour de grands
auditoriums.
Malgré la haute qualité des enregistrements et la résistance des matériaux, son entreprise disparut rapidement du marché,
vers 1904, à cause des coûts élevés de la production qui ne pouvaient faire face à la concurrence.

 
Fil magnétique

l’enregistrement magnétique sur fil d’acier est à compter parmi les variantes plutôt
curieuses de reproductions sonores. En 1896, l’ingénieur danois Waldemar Poulsen réalisa un appareil sonore magnétique fonctionnel. Comme moyen d’enregistrement, il utilisa
un fil en acier enroulé sur une bobine. Ce support connaîtra une diffusion limitée,
principalement en Allemagne et aux Etats unis et sera employé surtout pour l’enregistrement
du parlé.

 
La bande magnétique
En 1934, BASf et AEG Telefunken propose la première version de bande magnétique.
Ces supports auront un large emploi, autant dans le secteur professionnel que dans le secteur commercial .
En effet, la possibilité de monter en studio de véritables émissions, en coupant et unissant
des bandes, même de diverses provenances, garantira à ce support un grand succès
dans le domaine professionnel et cela à partir des années 50.
1963
Cassette audio
 
la cassette représente peut-être l’expression la plus populaire de la reproduction musicale.
En 1963 Philips lance sur le marché la première cassette et l’année suivante les
cassettes commerciales font leur apparition.

Sa simplicité d’emploi comme moyen d’enregistrement et, surtout, son prix avantageux ont permis, même au grand public, de pouvoir enregistrer facilement.